en es
en es
Menu

Securité

Comment lutter contre l’usurpation d’identité ?

Dans les secteurs bancaires et gouvernementaux, il existe un risque de fraude documentaire très important. Ces fraudes passent essentiellement par le vol d’identité. Chaque jour, de nombreuses personnes en France sont victimes d’usurpation d’identité numérique et ont recours à la justice en déposant des plaintes. Ces infractions sont sévèrement punies par la loi, bien qu’elles soient de plus en plus courantes. En plus d’être contraignant pour les personnes physiques, il en coûte également des milliers d’euros aux entreprises et Etats chaque année. Pour éviter les risques d’usurpation d’identité, il est impératif de s’armer efficacement avec des processus plus sécurisés comme la création d’une identité numérique. Le client / citoyen créé son compte en ligne et procède à une série de vérifications d’identité, il peut ensuite s’authentifier s’identifier sur internet (à un site ou une application) en quelques secondes et en toute sécurité grâce à son mobile et un code confidentiel.

Qu’est ce que la DSP2 ?

Le 24 juillet 2013, la Commission européenne a publié un paquet législatif comprenant, entre autres, une proposition de révision de la directive sur les services de paiement (DSP2). Ce nouveau cadre législatif modernisé doit permettre de prendre en compte les évolutions technologiques et les nouveaux usages apparus sur le marché des paiements depuis l’adoption de la DSP1 en 2007 (croissance continue du e-commerce, développement du m-commerce…).

La confiance, que les Français placent dans leur banque, repose sur la sécurité des moyens de paiement qu’elle met à leur disposition. Pour cette raison, les établissements bancaires investissent massivement et en permanence dans la sécurisation des moyens de paiement. Elle rend obligatoire l’authentification forte (preuve d’identité) pour les paiements de plus de 30 euros.

Comment protéger son identité numérique ? / Comment est sécurisé l’accès à une identité numérique ?

MobileID.io propose à l’utilisateur final un parcours sur deux facteurs d’authentification : un téléphone et un code. L’usager saisit dans l’application mobile son numéro de téléphone (qui deviendra son identifiant) puis crée un code confidentiel (exigé lors de l’authentification). L’application lui demande ensuite de renseigner son mail et de capturer sa carte d’identité ou son passeport. Elle l’invite dans la foulée à se prendre en photo. Elle procède enfin à une série de vérifications. Les données personnelles de l’utilisateur ne sont partagées qu’avec son accord explicite. La plateforme MobileID.io vous permet de garder une trace et de gérer les processus associés au cycle de vie des identités depuis leur création jusqu’à leur suppression

Comment vérifier une identité ?

Nos outils de vérification d’identité IDCheck.io viennent s’inscrire dans notre offre et dans votre parcours client : capture des documents, vérification de l’authenticité des documents, validation de l’identité (par face match et reconnaissance du vivant)  et  initialisation d’un code confidentiel.